L’Urbanisme de la non-cité:
6258
portfolio_page-template-default,single,single-portfolio_page,postid-6258,qode-social-login-1.1.2,qode-restaurant-1.1.1,stockholm-core-1.0.7,tribe-no-js,select-child-theme-ver-1.1,select-theme-ver-5.1.8,ajax_fade,page_not_loaded, vertical_menu_transparency vertical_menu_transparency_on,fs-menu-animation-underline,side_area_over_content,wpb-js-composer js-comp-ver-6.0.5,vc_responsive

L’Urbanisme de la non-cité:

L’URBANISME DE LA NON-CITÉ:

DE LA CLANDESTINITÉ VULNÉRABLE À UNE VISIBILITÉ DURABLE.

L’INTÉGRATION TERRITORIALE ET URBAINE DES IMPLANTATIONS IRRÉGULIÈRES SUR DES TERRAINS NON VIABILISÉS

 

La PROLIFÉRATION d’occupations irrégulières sur des terres non aménagées dans l’ensemble de la Communauté autonome constitue un PROBLÈME TERRITORIAL, urbain et social de premier ordre. Les tentatives pour TRATIER LE PHÉNOMÈNE au niveau politique se sont révélées INSUFFISANTES, car à chaque fois le processus de SÉPARATION entre la règle et la réalité ne cesse de s’agrandir. Dans le cadre de l’enquête, LES PROPOSITIONES DE PROJET SONT ÉLABORÉES AVEC UNE INSTRUMENTATION QUI SE DÉMARQUE DE L’OUTIL URBANISTIQUE EXISTANT et teste ce que le territoire peut donner en fonction des tendances ou des modèles de localisation et du maintien des valeurs du paysage.